jj2p - Maire de Sarlat | Ancien ministre et Conseiller d’État | Candidat aux législatives, 4ème circonscription de Dordogne

Après de nombreux allers-retours (annonce du Président de la République, projet de Loi présenté en Conseil des Ministres puis retiré, annonces contradictoires du Premier Ministre), le projet de réforme territoriale du Gouvernement comporte bien la
disparition programmée des Conseils Généraux puisque la majeure partie de leurs compétences est transférée au
profit des régions et des Communautés des communes.
Pourtant, l’action du Conseil Général reste plus tournée vers nos territoires locaux que vers l’espace régional de plus en plus grand. Cette disparition progressive priverait un département rural comme la Dordogne d’un échelon indispensable de
démocratie locale et d’une administration de proximité. L’éloignement physique des lieux de prise de décisions par rapport aux
citoyens ne peut pas se faire à n’importe quel prix.
Une assemblée départementale doit donc être maintenue en milieu rural. C’est une exigence démocratique, géographique et donc humaine. Cette assemblée devra conserver les moyens de coordonner l’action économique et sociale des Communautés des communes et des communes dans un plan d’action départemental. De la même manière, elle devra organiser la gestion de la très importante voirie départementale.