jj2p - Maire de Sarlat | Ancien ministre et Conseiller d’État | Candidat aux législatives, 4ème circonscription de Dordogne

Mes environnements

 

Après une enfance et une scolarité en Corse, en Tunisie et au Maroc, je quitte, en 1966, le Périgord, ou ma famille s’était établie avec un Bac Philo préparé au collège Saint Joseph de Sarlat, pour suivre des études de droit à Paris. Ancien élève de l’Institut des Hautes études Internationales, je suis diplômé d’études supérieures de droit public et de sciences politiques. Je suis père de trois enfants : mon premier fils est producteur/ compositeur de musique moderne et vit en Périgord noir, le second, Thomas, exerce dans une entreprise d’investissements, ma fille Julia, qui va avoir 20 ans, termine ses études de droit.

En 1970, j’entre au Hudson Institute, auprès d’Herman Kahn et je copublie, pour le premier ministre Jacques Chaban-Delmas, « L’envol de la France dans les années 80 ». C’est à cette époque, de 1969 à 1972, que j’ai fait les rencontres qui m’ont le plus marquées après Herman Kahn : celles de Raymond Aron et de Jacques Delors. Par la suite, toujours en lien avec ces maîtres à penser, j’ai professionnellement évolué dans quatre environnements qui, sans cesse, se sont mêlés :

  • Les responsabilités politiques et les mandats électifs : une fidélité sans faille au Périgord Noir.

 

Depuis ma scolarité au collège Saint Joseph de Sarlat ma fidélité au Périgord est indéfectible. Toutes les responsabilités ou les expériences que j’ai acquises à travers un parcours professionnel diversifié se sont conjuguées avec l’objectif d’apporter le meilleur de moi-même à ce territoire et ses habitants que j’aime. Je n’ai jamais changé de terroir ni trahit la confiance que les électrices et les électeurs ont souvent bien voulu m’accorder.

En 1992, je suis élu Conseiller général du département de la Dordogne et Conseiller régional d’Aquitaine. De 1993 à 1997, élu à l’Assemblée nationale, j’y siège deux ans puis j’entre au gouvernement (Ministre de l’outre-mer) jusqu’à la dissolution de l’Assemblée Nationale.

Je suis élu en 1989 maire de Sarlat et en 2011 Président de la Communauté de communes Sarlat-Périgord noir fonctions que j’exerce à ce jour.

 

  • Les cabinets ministériels et l’enseignement : l’éveil à la chose publique et son exercice.

 

De 1972 à 1976, successivement je suis nommé, chargé de mission au cabinet du Premier ministre Pierre Messmer, puis directeur de cabinet du District de la région parisienne (Michel Boscher) et conseiller technique au cabinet d’Antoine Rufenacht, secrétaire d’État auprès du premier ministre Raymond Barre. Parallèlement et jusqu’en 1981, j’enseigne comme assistant et chargé de cours à la faculté de droit de Villetaneuse, d’Orléans, puis de Paris-I (droit Constitutionnel, Libertés publiques, Droit international, Droit administratif). De 1986 à 1988, je reviens à Matignon comme conseiller au cabinet du premier Jacques Chirac, qui m’avait demandé de quitter le privé pour le rejoindre. De 1988 à 1997, je rejoins Alain Juppé au RPR et je suis nommé secrétaire national, puis Secrétaire général- adjoint du RPR.

 

  • La découverte du privé : 10 ans marqué par IBM.

De 1976 à 1986, je suis recruté par IBM comme conseiller de Jacques Maison Rouge, président d’IBM Europe. Retour dans le privé (de 1997 à 2006) et livré à moi-même comme Consultant. J’envisage de préparer le barreau de Paris.

 

  • Le Conseil d’État : 10 ans d’éblouissement.

 

En 2006, je suis nommé, par le Président de la République Jacques Chirac, Conseiller d’État. Après quatre ans de contentieux, je siège à la section de l’administration où je rapporte plus particulièrement les lois et décrets relatifs aux trois fonctions publiques et à la réforme territoriale. Depuis 2016, je suis Conseiller d’État honoraire.

 

 

 

 


 

Cécile Dulon
Suppléante

 

Née à Lille, à la fin de mes études universitaires, j'ai fait le choix de venir m'installer en Dordogne, en milieu rural.

Conseillère municipale en 2008 puis deuxième adjointe à la mairie de Breuilh, petite commune rurale de 260 habitants, je suis conseillère déléguée à la communication au sein de la commune de Sanilhac, commune nouvelle issue de la fusion entre Breuilh, Marsaneix et Notre Dame de Sanilhac depuis le 01 janvier 2017. 

Mariée, mère de deux garçons, j'ai été professeur d'anglais pendant un peu plus de 20 ans. Autodidacte, je suis aujourd'hui travailleur indépendant dans le domaine de la communication.

Mon rôle de suppléante auprès de Jean-Jacques que j’ai rejoint en raison de sa grande expérience des institutions nationales et de son indéfectible action pour notre Périgord, s’inscrit dans la suite logique de mon engagement en milieu rural à Breuilh, puis péri-urbain à Sanilhac et aujourd'hui à l'échelle de la 4ème circonscription. Notre binôme est très complémentaire en terme d'implantation locale, pour assurer une bonne représentation sur l’ensemble du territoire de la circonscription

J'ai à cœur de défendre les intérêts du monde rural qui m'a si bien accueillie, pas seulement sous l'angle agricole traditionnel, mais aussi comme un territoire moderne, connecté et propice au développement économique et touristique. En cas de victoire, j'envisage mon rôle de suppléante, comme votre contact de terrain sur la circonscription, un relais nécessaire en lien direct avec votre député.
 

 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux