jj2p - Maire de Sarlat | Ancien ministre et Conseiller d’État | Candidat aux législatives, 4ème circonscription de Dordogne

Mes engagements pour notre ruralité

 

Malgré une image positive, la vérité du monde rural reste mal connue et mal comprise : on ignore souvent ses besoins en infrastructures et en services publics. Le monde rural est également victime de la politique d’aménagement du territoire conduite ces dernières années. Nous ne sommes pas, en effet, un pays tout urbain. Le tout agglomération ne « fait rêver » que les technocrates bien-pensant qui dessinent le visage de la France sur des cartes colorées à grands coups de gommes et de crayons …

 

L’agglo n’est pas un projet de société. Qu’il y ait de l’intercommunalité, des grandes villes, certes. Qu’il y ait des mariages d’amour. Certes. Mais quand, ceux qui prétendent faire notre avenir, vont-ils comprendre que nous ne voulons pas des mariages forcés, sans autre raison que l’idéologie administrative sans âme ni sentiments !! On ne peut pas, non plus, continuer d’accepter les coupes sombres financières pratiquées par l’Etat sur nos petites collectivités déjà fragilisées.

 

Autant de raisons qui prouvent que le pays a besoin d’une réflexion fondamentale pour replacer la ruralité dans ses priorités nationales, au cœur d’une véritable ambition. C’est tout le sens du projet que je souhaite défendre activement à l’Assemblée Nationale et auprès du gouvernement si, dans quelques jours, vous m’accordez votre confiance et qui s’organise autour de plusieurs propositions fortes :

  • Créer un statut de l’espace rural reconnaissant les spécificités des communes rurales et rééquilibrant les dotations et aides financières au profit des collectivités rurales (révision des critères d’attribution avec bonification pour les communes de moins de 15 000 habitants) ;

  • Augmenter de 200 millions d’euros la dotation d’équipement des territoires ruraux ;

  • Créer des pôles d’excellence touristique ruraux accompagnés financièrement autour de projets de développement ;

  • Garantir la liberté d’administration des collectivités en conditionnant tout regroupement à un référendum d’initiative locale / remplacer le plan local d’urbanisme par un « plan local de ruralité » ;

  • Renforcer la couverture en téléphonie mobile et Internet par la résorption totale des zones blanches et des zones grises ;

  • Faciliter l’accès aux soins par l’actualisation du pacte territoire santé (développement des consultations régulières de médecins spécialistes, soutien à la télé-médecine et accompagnement financier contractuel pour les maisons de santé) / augmenter le nombre de professionnels de santé et adapter le statut fiscal de ces derniers en milieu rural ;

  • Créer des visio-guichets administratifs dans toutes les mairies rurales en lien avec tous les services de l’Etat ;

  • Accroître le nombre de places des services d’accueil de la petite enfance en milieu rural ;

  • Instaurer une bourse d’études d’aide à la mobilité pour les jeunes vivant en milieu rural ;

  • Créer un fonds d’investissement économique rural pour accompagner le financement au développement des entreprises situées en milieu rural ;

  • Mettre en place un dispositif de défiscalisation pour l’investissement à la modernisation de l’habitat rural.

 

Tels sont des objectifs que doit se fixer une nouvelle politique en faveur de la France de nos territoires.

C’est un enjeu majeur pour notre pays, pour une France unie, forte, une France plus juste et plus solidaire.

 

Jean-Jacques de Peretti

Ancien ministre

 

 

Source : Essor Sarladais – 24 mai 2017.

 

 

Partager sur les réseaux sociaux