jj2p - Maire de Sarlat | Ancien ministre et Conseiller d’État | Candidat aux législatives, 4ème circonscription de Dordogne

J'ai besoin de vous !

 

Le paradoxe de la ruralité est une réalité : si la République est riche de la diversité de ses territoires, force est de constater qu’elle ne remplit pas sa promesse d’égalité entre eux. Il en résulte un accroissement continu des inégalités territoriales, qu’elles soient économiques,  sociales ou culturelles. Au même titre que nos Régions, nos Départements ou nos Métropoles, la reconnaissance politique de la Ruralité est devenue une exigence.

Nous avons fait beaucoup de choses ensemble et avec vous je ne crains pas ce nouveau défi. Notre territoire, je le connais bien. Je l’arpente et je le sers depuis longtemps. Jamais je ne l’ai oublié, jamais je ne l’ai quitté, jamais je n’ai trahi votre confiance lorsque vous me l’avez confiée. Si je vous sollicite à nouveau, c’est parce que nous entrons dans un autre monde politique : nos partis politiques traditionnels ont volé en éclats et Emmanuel Macron avec son gouvernement conduit par Édouard Philippe sont assurés de disposer d’une forte majorité à l’Assemblée nationale. Plus que jamais, dans ce contexte, je crois qu’un individu est pleinement responsable de ses actes dans les convictions qui sont les siennes. Cela n’est possible que s’il est tolérant, indépendant et que s’il peut exercer son libre arbitre et sa curiosité d’esprit. Cela implique de s’engager en toute liberté à la recherche de la vérité, de la moralité et du « bien vivre ensemble ». L’instruction, l’éducation, la solidarité sont les outils de cette quête qui n’a pas d’âge. Mais cela implique aussi une certaine expérience dans une Assemblée qui ne peut être une cour d’école. Que voulons-nous pour nos territoires ruraux ? Tout à la fois les libérer et les protéger.

Libérer nos territoires parce que le bon sens appelle à une clarté, une lisibilité et une simplification de nos lois. La France est diverse, on ne peut pas « plaquer » les mêmes contraintes ici et là. Le bon sens appelle tout à la fois ce découplage entre le rural et l’urbain et l’accomplissement de cette cohésion territoriale qui porte en elle l’Egalité à laquelle nous aspirons tous.

Protéger nos territoires parce que nous avons besoin pour « vivre et travailler au pays », comme partout ailleurs en France, qu’y soient notamment assurées la continuité des soins, une mobilité géographique effective, une fracture numérique résorbée et une carte scolaire stabilisée à trois ou cinq ans.

Cette feuille de route que je m’assigne avec ma suppléante, Cécile Dulon, pour les 5 années de la prochaine mandature, je ne peux la suivre que si, dès le premier tour de ces élections législatives, vous la partagez avec nous.

Vers ce nouvel horizon, celui qui n’a pas l’esprit libre aura des pensées toujours confuses. Pour notre ruralité et plus particulièrement pour le Périgord, je tire ma force de mon expérience dans le privé, au sein de gouvernements, dans nos instances régionales ou départementales et plus encore à travers ces 10 dernières années passées au Conseil d’État. Plus que jamais dans ce grand mouvement qui nous entraîne, c’est à nous de faire évoluer nos lois et de donner un sens à notre engagement politique pour réussir le pari d’une société nouvelle. J’ai besoin de vous !

Jean-Jacques de Peretti

 

Source : Essor Sarladais – 8 juin 2017.

 

 

 

 

Partager sur les réseaux sociaux